Les prochains rendez-vous

Du 5 juin au 1er septembre, les expositions : 

  • - Mickey - Café Zombo, Régis Loisel,
  • - Spirou - Fondation Z , Fabrice Lebeault 
  • - Le voyage se raconte en BD, dans le cadre de l'opération bd de la Maison de la bd

Les stages pour les enfants, adolescents de 6 à 16 ans, tarif 40€ par participant :

  • Stage animation « TV Paint », encadré par Henoch Nsangata, lundi 20 au vendredi 24 août, 10 h/12 h - 10/14 ans
  • Stage BD « Mickey vs Spirou », encadré par Sébastien Duforestel, lundi 20 au vendredi 24 août, -14 h/16 h - 8/12 ans
  • Stage Comics, encadré par Joaquin Diaz, lundi 27 au vendredi 31 août, - 14 h/16 h - 14/16 ans

Reprise des cours à partir du mercredi 12 septembre

  • Cours BD 8-12 ans, encadré par Ambroise Crèche, mercredi - 14 h/15 h 30 - A partir de la rentrée, un nouveau créneau de 10h 30 à 12 h. L'inscription est annuelle au tarif de 62 € le trimestre (soit 186 € pour l'année).
  • Cours BD 12 ans et plus , encadré par Henoch Nsangata, mercredi - 16 h/ 17 h 30 - L'inscription est annuelle au tarif de 62 € le trimestre (soit 186 € pour l'année).
  • Cours BD adultes, encadré par Fabrice Meddour, jeudi - 18 h 30 / 20 h  - L'inscription est annuelle au tarif de 75 € le trimestre (soit 225 € pour l'année).
  • Atelier Illustration ados et adultes , encadré par Annie Bouthémy, samedi - 10 h/ 11 h 30 - L'inscription est annuelle au tarif de 62 € le trimestre (soit 186 € pour l'année).

Journée de formation BD

Relations familiales et bande dessinée
Vendredi 24 novembre, sur inscription
Ouvert aux professionnels du livre et aux travailleurs sociaux
Modérateur : Xavier Prévost, cadre socio-éducatif

Ludovic Debeurme Matin : ouverture par Patrice Gentilhomme, conseiller pédagogique Arts Plastiques.
Rencontre avec Charlotte Bousquet, philosophe de formation, romancière et scénariste de bd : Secret pour secret, Mots rumeurs, mots cutter

Après-midi : S’inspirant de son propre vécu, Espé livre un récit aussi personnel qu’universel, celui d’un enfant perdu dans une réalité où l’imaginaire est le seul refuge ; dans son regard, on ne lit qu’incompréhension et douleur face à la maladie de sa mère.
Ludovic Debeurme sort Epiphania un récit aux interprétations multiples et du rapport à la paternité.

Après Trois fils et Un père vertueux  Ludovic Debeurme signe Epiphania, le premier tome d’une trilogie ou il est  question de paternité et de relations familiales troublées.

▶ Téléchargez la fiche d'inscription