Performance Joe G. Pinelli

Halle aux grains
Vendredi 21 et samedi 22 novembre

La lecon du professeur Joe▶ A l’occasion de la commémoration de la Première Guerre mondiale, Joe G. Pinelli dessine des portraits d’artistes, de paysans, d’ouvriers devenus combattants.
Son univers a d’abord été marqué par l’autofiction par l’intermédiaire de nombreux fanzines. Puis il a enchainé les publications, privilégiant toujours les maisons d’édition indépendantes : PLG, 6 Pieds Sous Terre, Requins Marteaux, Ego Comme X... Deux trilogies se détachent plus particulièrement de son œuvre : No mas pulpo, No mas chorizo, Unicamente puros, d’une part ; La dinde sauvage d’autre part. Depuis quelques années, à côté de ce travail en noir et blanc le mettant en scène, il s’est rapproché de ses deux autres passions : la littérature et la musique. Il illustre régulièrement les romans de ses auteurs préférés, dont Jean-Bernard Pouy et Jean-Huges Oppel, avec lequel il a travaillé sur l’adaptation de Trouille de Marc Behm, sorti chez Casterman en 2009. Côté musique, il a travaillé pour l’éditeur Nocturne, en collaboration avec Didier Daeninckx ou Marc Villard, sur le projet In a blue hour.
En 2011, en collaboration avec le journaliste Thierry Bellefroid, il dessine Féroces Tropiques édité chez Dupuis dans la collection "Aire Libre". Magnifique travail à la peinture en bâtons à l’huile, il joue avec la matière et les couleurs, développant un univers fauviste à l’image de son personnage, Heinz von Furlau. Suivront différentes déclinaisons de ce peintre berlinois avec Midi moins le quart avant l’autodafé chez PLG et un projet à paraître Le naufragé. Depuis plus de vingt ans, Joe G. Pinelli enseigne la bande dessinée et l’illustration à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège.

Photo Pinelli © bd BOUM

Café Historique

Café Historique Cher pays de notre enfance
Les coulisses sanglantes de la ve république dans les années 70
cafe-historiqueBar Le Fluxus
Fondation du Doute

14 rue de la Paix
Proposé par Les Rendez-vous de l’Histoire
Avec Etienne Davodeau, Kris, scénariste et directeur de communication de La Revue Dessinée  et Benoît Collombat, grand reporter à France Inter.
Samedi 22 novembre à 16h00.

► Des complots qui préparèrent le retour du général de Gaulle au pouvoir en 1958 aux affaires Urba, Elf, des frégates de Taïwan, Clearstream ou Bygmalion... La Ve République est éclaboussée de scandales politico-financiers en tout genre.  Étienne Davodeau et Benoît Collombat sont partis sur les traces du juge Renaud. Il enquêtait sur le financement occulte des partis politiques. Il a été abattu à bout portant dans la nuit du 2 au 3 juillet 1975, à Lyon.

© Collombat/ Davodeau/ Revue Dessinée/ Futuropolis

Conférence

Conférence Les Mauvaises Gens par Étienne DAVODEAU
mauvaises gensInstitut National de Sciences Appliquées
3 Rue de la Chocolaterie
Proposé par l’Université du Temps Libre
Tarif unique 5 €

Jeudi 20 novembre à 14h30.

Étienne Davodeau vient d'une région catholique et ouvrière, les Mauges. Ses propres parents sont un parfait exemple de gens, dont l'éducation s'est forgée entre l'église et l'usine, mûs très vite par la volonté d'agir. Leur parcours et leurs aspirations sont ceux d'une France à la recherche de justice et de progrès social, de l'après-guerre à l'élection de Mitterrand ?

Vente aux enchères au profit de la lutte contre l’illettrisme

Halle aux grains – Espace Caisse d’Epargne

Samedi 22 novembre à 11 h

encheres▶ Pour la quatrième année consécutive, la Caisse d’Epargne Loire-Centre et bd BOUM organisent, pendant le festival, une vente aux enchères de dessins originaux d’auteurs de BD.
L’an passé, la vente de solidarité avait permis de récolter 6 090 € au profit du CRIA. Un appel a été lancée en direction des auteurs présents à bd BOUM afin qu’ils fassent don d’une œuvre originale (dessin, album dédicacé, objet..).
La vente aux enchères est animée gracieusement par Aymeric Rouillac, commissaire-priseur à Vendôme.

Photo vente aux enchères © Nouvelle République

Caisse depargne

Maison d’arrêt de Blois

Maison d’arrêt de Blois
Jeudi 20 novembre à 15 h
Intervenants : Coco et Erik Tartrais
Coproduction : bd BOUM & Ligue de l’enseignement et SPIPP

Prison-cocoPrison-tartrais▶ Coco et Erik Tartrais, dessinateurs de presse et d'humour proposent d'analyser et d'illustrer l'actualité du moment sur des faits choisis. Extraire l'essentiel de l'information en s'appuyant sur des ressorts comiques, tel est le quotidien de ces auteurs, qui au travers de cette intervention, vont tenter d'expliquer leurs mécanismes de création.
Coco travaille et vit à Paris et partage son temps entre la caricature et le dessin de presse. Diplômé d'un DNAP et DNSEP, elle donne aussi des cours de BD à l'Ecole Alsacienne (Paris 6ème). Elle collabore régulièrement avec Charlie Hebdo, Psikopat, Vigousse, l'Humanité, le Ravi, Barricade et dessine pour de nombreuses manifestations caritatives.
Erik Tartrais a suivi les cours de l'école supérieure des arts appliqués puis des Arts Déco. Après une dizaine d'années dans la pub et la presse BD (Corto, le journal de Mickey), il s'oriente vers le dessin de presse avec notamment L'Echo des savanes et Charlie Hebdo. Au-delà de sa planche à dessin, il intervient régulièrement pour du dessin "en direct" lors de conventions et festivals.

© Coco - © Tartrais

BD pour tous

 

Conseil général – Salle Rochambeau
Vendredi 21 novembre – 3 séances
Intervenant : Guillaume Bouzard
Public éloigné des pratiques lectorales

bd-pour-tous-Bouzard▶ Rencontre avec Guillaume Bouzard pour des publics éloignés des pratiques lectorales. Il est né en 1968 à Paris et grandit dans les Deux-Sèvres. Entré aux Beaux-Arts de Toulouse en 1989, mais s'en fait renvoyer, pour cause, selon lui, de Bande dessinée. Dans Jade, il crée le personnage de Plageman, un vacancier qui se fait justicier des plages et qui se perd en morte-saison, dont le superpouvoir est de se faire frapper par tout le monde. Peu à peu, l'univers de Plageman s'étoffe avec les personnages de Pennak et de Kingfish. Dans le Psikopat, Bouzard change de registre et parle de lui, mais le naturel reprend le dessus : Batman et Robin traversent la pièce en se chamaillant, le chien parle... Ces histoires autobiographiques sont rassemblées en album dans la série The autobiography of me too. En 2002, Bouzard rejoint le journal Fluide glacial où il pré-publie les séries Le club des quatre et Le bras qui bouge avec Jeff Pourquié, et plus récemment Mégabras. En 2014, Moi, BouzarD se situe dans la lignée des trois tomes d'Autobiography of me. Des récits dans lesquels l’auteur passe en revue quelques épisodes de sa riche existence : petits boulots de jeunesse, la fierté du premier album et les tracasseries d'aujourd'hui…

© Bouzard/ Audie

Carte Blanche à Olivier Ka

Auditorium de la Bibliothèque Abbé Grégoire
Samedi 22 novembre à 15h
Organisé par CICLIC

carte-blanche-olivier-ka▶ Dans le cadre de sa résidence, une carte blanche a été donnée à Olivier Ka. Il invite son ami Alfred et lui offre une lecture d’Italiques. Une vision affective et subjective de ses Italie, à travers des lieux dans lesquels il a grandi, vécu… La région des Cinque Terre où sont plantées ses racines familiales, Venise où il a vécu et appris à être père et Naples dans laquelle il s’est vu disparaître puis renaître. Alfred dessinera en direct le texte lu par Olivier Ka.

© Alfred/ Delcourt

 

Café litteraire, Le droit de dessiner - Dessiner les droits

 

Halle aux Grains - Bar
Dimanche 23 novembre, 10h30
Organisé par : Amnesty International - Blois
Intervenants : Mana Neyestani, dessinateur iranien et réfugié politique depuis 2011, Christophe Dabitch, scénariste d’Etre là, Serge Ewenczyk, responsable des éditions Cà et Là, Pauline David, responsable éditoriale Amnesty International France et Benoît Goldschmidt, Amnesty International – Blois.

cafe-litteraire-Dabitchcafe-litteraire-Neyestani▶ Mana Neyestani dessine "de l'intérieur" et a dû quitter son pays, Christophe Dabitch raconte "de l'extérieur", en collaboration avec Amnesty International.
Catalogué comme dessinateur politique, Mana Neyestani est contraint de faire des illustrations pour enfants. Le dessin qu’il fait en 2006 le conduit à son emprisonnement et à sa fuite du pays. Entre 2007 et 2010, il vit en exil en Malaisie en faisant des illustrations pour des sites dissidents iraniens dans le monde entier. Il est réfugié politique en France depuis 2011 et vit à Paris.
Ancien journaliste, Christophe Dabitch écrit des récits et des bandes dessinées, documentaires et fictionnels, souvent inspirés par la réalité. Il s’agit ici d’une collaboration libre avec Amnesty international, pas d’un livre sur l’organisation. Christophe Dabitch a choisi treize sujets de reportages après des discussions avec Amnesty international, qui a ouvert ses portes pour la réalisation de ce livre.

© Dabitch/ Trouillard/ Futuropolis© Neyestani/ Cà et Là

L’ACBD rencontre les Maisons d’Editions

Samedi 22 novembre, 15 h

▶ L’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée) a été créée en janvier 1984, afin de promouvoir l’information sur la bande dessinée dans les médias et réunir les personnes qui traitent régulièrement de bandes dessinées en tant que critiques ou journalistes. L’ACBD tire sa légitimité de sa représentativité fédératrice et de son histoire. Cette association compte aujourd’hui 87 membres (77 membres actifs, 7 membres associés, 3 membres honoraires), chroniqueurs de presse écrite étrangère, nationale et régionale (quotidiens et magazines), de radios nationales et locales, de télévisions et des nouvelles technologies. L’association accueille aussi des chercheurs et spécialistes qui ont rédigé des ouvrages sur la bande dessinée.

ACBD-BDBoum-2012


L’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée reçoit les maisons d’édition souhaitant présenter leurs projets éditoriaux.
© ACBD

Le secret de l’archange

Auditorium de la Bibliothèque Abbé Grégoire
Dimanche 23 novembre à 16h
Organisé par Osc'Arts

Secret-archange▶ Antoine Besson et Claude Defresne présentent la suite du roman-photo, Le secret des trois clefs ! Venez rencontrer les acteurs et découvrir les coulisses de ce nouvel opus ! Aventure, action, mystères et magie garantis ! Après avoir retrouvé les trois clés de Blois et percé le secret du magicien Robert-Houdin, la belle Pauline Héra est de retour pour une nouvelle aventure ! Cette fois-ci, le temps est compté ! Laura, 11 ans, vient d’être enlevée par la société du L.Y.S. En échange, les ravisseurs réclament un trésor légendaire nommé : “ Calibourne ”... Pauline est aussitôt mise sur l’affaire. Son seul indice : une très vieille carte déchirée, arborant une étrange étoile... L’étoile de Vauban ! Pour sauver la vie de l’enfant, Pauline et ses anciens compagnons vont s’embarquer dans la plus folle des aventures ! Mais que signifie réellement “ Calibourne ” ? Quel est cet étrange symbole gravé en haut du clocheton de Chambord ? Et qui est cette dangereuse mercenaire qui les traque sans relâche depuis leur départ ?
Cette chasse au trésor périlleuse et haletante risque de les mener jusqu’aux frontières du réel...

▶ Voir la video

Photo © Besson / Defresne