Les lauréats 2021

La remise des prix 2021

affiche BdBoum38 avec logosGRAND BOUM – VILLE DE BLOIS 2021 : ÉDITH

distingue un-e auteur-e pour l’ensemble de son œuvre

PRIX JACQUES-LOB
Créé en 1991 en hommage à Jacques Lob, le prix est remis chaque année à un-e scénariste
Wilfrid LUPANO

PRIX RÉGION CENTRE – VAL DE LOIRE
récompense une bande dessinée, pour sa portée citoyenne
Dessiner encore, COCO, Éditions Les Arènes BD


PRIX LIGUE DE L’ENSEIGNEMENT 41
pour le JEUNE PUBLIC récompense une œuvre de bande dessinée de qualité pour l’enfance
Violette et les lunettes magiques Émilie CLARKE, Éditions Biscotto

PRIX CONSEIL DÉPARTEMENTAL de Loir-et-Cher
récompense une bande dessinée de qualité, pour les 11-14 ans
Elles - La nouvelle(s) Kid TOUSSAINT, Aveline STOKART, Éditions Le Lombard 

PRIX LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE
récompense un auteur de la région de la zone de diffusion du quotidien
Du bruit dans le ciel, David PRUDHOMME, Éditions Futuropolis 

HORIZON JEUNE TALENT
aide un auteur en voie de professionnalisation
Matao pour le projet Dark Quentin 

LES MÉDAILLES EN CHOCOLAT
Conviviales et alléchantes, les médailles en chocolat sont attendues chaque année comme l’événement sympathique du festival
Mathilde LANDRY, médiatrice à la Maison de la bd
Isabelle MATON, responsable pôle livre à Ciclic
Paul GRAVETT, journaliste & écrivain
Yannick BONNANT, revue Tonnerre de Bulles

 

ÉDITH

EDITH COPYRIGHT OLGA DAVIDGrand Boum Ville de Blois 2021


Dans le cadre de la 38e édition du festival bd BOUM, le Grand Boum-Ville de Blois est attribué à Édith. Ce prix consacre, chaque année, une autrice ou un auteur pour la qualité de l’ensemble de son œuvre.

Née en 1960, plus connue sous son simple prénom, Édith Grattery suit un cursus aux Arts décoratifs de Paris, se spécialisant dans la vidéo. Elle intègre ensuite Asylum, un collectif d’illustrateurs et scénaristes, actif dès la seconde moitié des années 1980. En 1988, la collection « X » de Futuropolis accueille son premier titre (Ornicar, texte de Gonord). Installée un temps à Bruxelles, elle donne naissance à Basil et Victoria, scénarisée par Yann et parue aux Humanoïdes Associés. Cette fresque, où l’on croise deux enfants errant dans les bas-fonds du Londres victorien, inspire Orson et Olivia, une série de dessins animés produits par Ellipse, diffusés sur TF1 et Canal J.

Parallèlement, sur des textes de Rascal ou de Béatrice Deru, elle illustre plusieurs livres pour les plus petits dans la collection « Pastel », la griffe belge de L’École des Loisirs (Jaune d’œuf, Privés de vacances, Noël, Mon doudou et J’ai déjà donné, Un petit roi ne pleure pas, L’Œuf du loup…)

En 1996, on la retrouve au sommaire d’Astrapi où elle dessine les aventures de deux gamins prénommés Édith (un personnage homonyme !) et Édouard, scénarisées par Dugomier. Elle collabore aux petits volumes muets de Stakhano et à Paroles de taule et Paroles de sourds, deux collectifs coédités par Delcourt et bd BOUM.

En 2001 et 2003, elle illustre deux albums d’Eugène de Tourcoing-Startrec – un personnage apparu à l’origine dans le Comix 2000 de L’Association –, écrits par Corcal et publiés chez Casterman. De 2002 à 2006, le tandem propose également le Trio Bonaventure chez Delcourt. En 2003, le premier tome La maison jaune, est récompensé par le prix Ligue de l’enseignement. En 2009 et 2010, associée de nouveau avec Yann, toujours pour Delcourt, Édith adapte Les Hauts de Hurlevent d’après le roman d’Emily Brontë. Futuropolis propose La Chambre de Lautréamont qu’elle cosigne avec Corcal, en 2012. Elle adapte ensuite Tom et le jardin de minuit de Philippa Pearce, dans la collection « Noctambule », chez Soleil, en 2015.

En 2017, toujours pour « Noctambule », cette fois avec Zidrou, elle met en scène Emma G. Wildford. Présente dans Anita Bomba Comics, sur des textes de Catmalou, sa malicieuse Mimosa accède à cette même collection, en 2019.

Au gré de ses bandes dessinées et de ses ouvrages illustrés, Edith varie les techniques et les plaisirs, alterne humour tendre et acide, rend hommage au romantisme noir et à la littérature jeunesse. À chaque nouvelle étape, l’autrice cherche, trouve et se réinvente.