Rencontres " je dis bd "

En fonction de l'actualité du neuvième art, des rencontres sont organisées. Différentes formes d’interventions sont possibles : café littéraire, conversation illustrée ou table ronde. Ces rencontres sont, dans la mesure du possible, organisées en partenariat avec des acteurs de vie culturelle blésoise ou en collaboration avec les acteurs majeurs de la bd en France.
Chaque année, une journée thématique est organisée. Différentes formes sont possibles en fonction de l’actualité de la bd et des publics accueillis (bibliothécaires, documentalistes, professionnels du livres, étudiants…). Journée d’étude, master class ou workshops sont des possibilités d’interventions.

Archive des rencontres mensuelles du 9ème art « Je dis BD » — Entrée libre

Rencontre avec Florence Cestac

Samedi 9 mars, 18 h 30

▶ Rencontre « Je dis bd »

Dans le cadre de la semaine Elles — Entrée libre

Dans le cadre de la semaine ELLES, la Ville de Blois se donne pour ambition d'ouvrir les débats, d'éveiller les consciences aux problématiques que rencontrent les femmes dans leur quotidien.

Florence CestacCestac dessinLa Maison de la bd s’associe à cet évènement en organisant une rencontre avec Florence Cestac. Fondatrice des éditions Futuropolis en 1975 et créatrice du personnage d'Harry Mickson, elle collabore également aux tout premiers débuts de magazines cultes, tels que « Pilote » ou « L'Écho des savanes », et travaille avec de nombreux auteurs et scénaristes, comme Tonino Benacquista ou René Pétillon. Associée à Nathalie Roques, elle propose une série pour les plus petits qui met en scène une joyeuse famille « Les Déblok ». Florence Cestac décrypte avec lucidité et tendresse les comportements agaçants des adolescents avec la série « Les ados ». En 1997, elle est récompensée à Angoulême pour l’album « Le Démon de midi » hilarante tragédie conjugale où l'on voit un quadragénaire quitter son épouse pour une autre puis elle imagine une suite "Le Démon d'après- midi". Et 2013, dans « Le Démon du soir ou la Ménopause héroïque », Florence Cestac aborde le cap de la soixantaine.
Plus récemment avec le diptyque « Filles des oiseaux », elle évoque deux parcours de vie avec leurs joies et leurs peines, les retrouvailles et les séparations. Elles ont la soixantaine dépassée et avaient 18 ans en 68. Elle s’associe à Daniel Pennac pour l’album « Un amour exemplaire », ouvrage adapté et joué au Théâtre du Rond Point à l’automne dernier.