bd BOUM 35 René Pétillon

Rene PetillonGrand BOUM - Ville de Blois lors de l'édition 2017, René Pétillon devait présider le festival cette année et inaugurer l'exposition qui lui est consacrée. Le festival perd son président, mais le monde de la bd perd l'un de ses plus brillants représentants. René Pétillon laisse derrière lui une œuvre impressionnante. Le festival bd BOUM lui rendra hommage du 23 au 25 novembre prochain.

img video bdboum35

Voir toutes les vidéos bdBOUM

Bob Leguay

Exposition Bob Leguay

Bibliothèque Abbé Grégoire - P.R.I.A.M – rez-de-chaussée
21, 22, 23 novembre
Bibliothèque Abbé Grégoire - section adultes – 1 er étage
24 novembre - 7 janvier 2015
Commissariat : bd BOUM & Patrick Gaumer

Ardan No 67 © Artima/ Leguay Bob Leguay © Photo : collection Jean-Luc LeguayBob Leguay a tout juste vingt ans lorsqu’il propose ses premiers dessins à l’éditeur niçois Publi-Vog. De 1947 à 1950, il y enchaîne des récits complets, King le Vengeur et Garry Kid (un western rebaptisé ensuite Larry Kid, afin de ne pas le confondre avec Garry, une série antérieure parue chez Impéria).
En 1952, il fait son entrée chez Artima. Succédant aux frères Raoul et Robert Giordan, il reprend Tim l’Audace – une bande dessinée publiée dans le fascicule Ardan, puis dans propre revue – qu’il anime sans interruption jusqu’en 1962.
De 1961 à 1968, il apparaît épisodiquement au sommaire de certains périodiques des éditions Impéria (Buck John, Kit Carson, Tex Tone, Caribou et Jim Canada).
A partir de 1962, il restreint volontairement sa production et pratique les métiers les plus variés (de la décoration à la restauration, en passant par l’animation d’un cours de danse).
Bob Leguay autoportrait non datéDe 1976 à 1980, il séjourne aux Etats-Unis, où il vend quelques peintures et réalise des portraits. De retour à Nice, il revient à la bande dessinée par l’intermédiaire de séries et de récits érotiques dans la revue Bédé Adult’. Il prend sa retraite en 1984. Malgré un nombre impressionnant de planches à son actif, Bob Leguay n’occupe qu’une place restreinte dans les ouvrages spécialisés. Le fait qu’il ait essentiellement œuvré dans les revues populaires, à une époque où le statut d’auteur était encore quasiment inexistant, n’y est sans doute pas étranger…. Reste ses histoires réalistes qui ont su, en leur temps, réjouir un large lectorat.

Patrick Gaumer in Dictionnaire mondial de la BD, Larousse,2010

© Artima/ Leguay

© Photo : collection Jean-Luc Leguay